AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(nerissa) you’re part of a machine, you are not a human being

avatar
Invité
Invité
message posté : Mar 6 Juin - 14:43


nerissa orfhlaith matthews
you’re part of a machine, you are not a human being
   


 
 
   

nom ; matthews, nom de famille assez banal. Après tout, il doit y en avoir des centaines, voir des milliers de Matthews qui existe. Et pourtant, ce nom elle le déteste. Il signifie qu'elle est lié à eux, parents indigne qui ont maudit leurs enfants.

prénom(s) ; nerissa, prénom qui est témoin de l'amour qu'avait ses parents pour la littérature. Prénom venant d'une pièce de Shakespeare, le marchant de Venise. Elle n'en sait pas plus. Nerissa, prénom venant de la mythologique grecque, pour les nymphe, pour les esprits de l'eau. orfhlaith, prénom à l'écriture incompréhensible et pourtant à la prononciation plus que simpliste. Orla. Moins de lettres, moins de temps perdu à essayer de comprendre pour le prononcer. Orfhlaith, princesse doré, héritage des origines maternelles. Peut-être qu'ils ont voulu faire quelque chose de bien avec elle. Elle ne sait pas. Ou alors ils étaient tout simplement encore dans leur trip pour en choisir un correctement, qu'ils ont bafouillé un truc et que l'infirmière a noté un prénom qui pouvait ressembler à leurs paroles.

date et lieu de naissance ; Boston, berceau de l'immigration irlandaise, ce n'est donc pas surprenant que sa famille soit d'originaire de cette ville. Boston, ville où elle a vécu onze ans. Onze année de trop dans cette ville. 24 décembre, le jour de réveillon. Loin d'être un cadeau pour les parents. Date d'anniversaire qu'elle n'aime pas spécialement. Avoir son anniversaire et noël en même temps est plus un inconvénient qu'autre chose.

âge ; Vingt-et-un ans, gamine tout juste majeur. Nerissa n'est qu'une gamine après tout. Gamine qui a vécu, ça se voit dans son regard. Gamine qui a grandi un peu trop rapidement, qui a compris qu'elle n'avait pas le temps pour l'insouciance de l'enfance. Vingt-et un ans et pourtant, dans son regard on pourrait penser qu'elle est plus âgée.

nationalité ; Il n'y a pas à chercher très longtemps, Nerissa est américaine, comme le reste de sa famille.

origine ; Du côté du père, le sang américain coule depuis bien trop longtemps pour qu'on puisse chercher des origines. Et s'il y en a, c'est quelles sont lointaine, trop lointaine. Et du côté de la mère de la jeune femme, il n'y a pas à réfléchir longtemps non plus. Les cheveux de feu. L'accent. Oui, elle a des origines irlandaise.

occupation ; Après le lycée, elle a arrêté les études. Ce n'est pas pour elle, c'est ce qu'elle disait. C'est surtout qu'elle en avait pas les moyens. Alors elle a dit au revoir à ses rêves d'études. Depuis ses dix-huit ans, elle enchaîne les petits boulots pour pouvoir gagner un peu d'argent. D'habitude un suffisait, mais depuis l'arrivée d'Eneko, c'est différent. Elle enchaîne deux petits boulot. La journée, elle travaille en tant qu'hôtesse de caisse dans un petit cinéma, alors que le soir elle est serveuse dans un bar près de chez elle.

statut financier ; modeste, même plus que modeste. Elle arrive à s'en sortir. Elle trouvera toujours un moyen – légal – de trouver comment terminer les fins de mois correctement. Elle peut faire plus d'heure, quitte à enchaîner ses deux boulots.

statut civil ; célibataire, sans doute qu'elle n'est pas prête à s'investir dans une relation. Elle est encore jeune, elle veut s'amuser, elle ne veut pas s'enchaîner. Alors, elle a quelques aventures, mais rien de bien sérieux.

orientation sexuelle ; Homme ou femme, elle s'en fiche complètement. Bisexuelle assumée. Enfin, si on devait lui demander ce qu'elle préférait – le genre de question qu'elle déteste – elle dirait les femmes. Enfin une surtout.
tes traits de caractère : ambitieuse, superficielle, déterminée, rancunière, compétitive, susceptible, mauvaise joueuse, sûre d'elle, possessive, spontanée, impulsive, observatrice, envieuse, curieuse, anxieuse, indépendante, méfiante, loyale, légèrement égoïste, protectrice (voir surprotectrice).
tes centres d'intérêts : La danse qu'elle pratique depuis un peu plus de dix ans. La danse qui lui permettait de s'évader de chez elle durant quelques heures par semaine. La danse qui lui permettait de penser qu'elle était douée dans quelque chose. Malheureusement pour elle, ces derniers mois elle n'a plus le temps pour cette passion.  ; L'urbex. La visite de lieu abandonné, voir interdit d'accès. Visiter des lieux qui ont vécus, être témoin de ça, c'est quelque chose qui la fascine. Au départ, c'était juste un jeu stupide qu'elle faisait avec certains de ses amis lorsqu'elle faisait le mur. Entrer dans un bâtiment soit disant hanté et y rester quelques heures. Au final, elle adore ça. Nerissa a cette impression qu'elle est sur un site archéologique.  ; Les jeux vidéos. Certains rient lorsqu'elle dit qu'elle adore les jeux vidéos. Forcément certaines personnes pensent que lorsqu'elle parle certainement de jeux comme les sims ou candy crush. Ces personnes de rigole plus lorsqu'elle les bat à des jeux comme league of legends ou overwatch. Pendant quelques temps, la jeune femme a eu un petit début de carrière de streameuse, mais avec l'arrivée d'Eneko, cette carrière a pris fin rapidement.  ; La musique, même si elle n'a pas vraiment de talent particulier dans ce domaine. Elle a bien essayé d'apprendre à jouer d'un instrument, mais elle n'avait pas la patience suffisante pour pouvoir continuer. Quant au chant, ce n'est pas ça non plus. Il y a certainement pire, mais il y a très clairement meilleure chanteuse que Nerissa. Mais la musique l'apaise. La musique l'aide à se concentrer, à faire le vide, à ne plus avoir ses pensées qui se bouscule dans son esprit et qui l'angoisse.  ; La natation, ou plutôt être dans l'eau. Elle pourrait rester des heures à se baigner, à se nager. Elle s'y sent bien, elle ne saurait dire pourquoi. Enfant, elle disait – pour plaisanter – à son frère qu'elle était une sirène et que c'est pour ça qu'elle pouvait rester aussi longtemps dans l'eau.
tes aspirations : Elle voudrait avoir réussi. Elle voudrait éviter d'avoir la même vie que ses parents. Alors pour ça, elle essaye de s'occuper au mieux de son petit frère, d'Eneko. Lui, il aura sans doute plus de chance de mieux démarrer dans la vie, alors s'ils – Karma et elle – s'occupent bien de lui, s'il peut réussir sa vie, alors Nerissa serait plus qu'heureuse d'avoir accompli une bonne chose dans sa vie. Peut-être qu'elle réussir à faire les études qu'elle désire tant avec l'argent qu'elle économise. Oui, ce qui compte pour la rousse c'est de réussir.
ta marque d'âme: Elle est grave sur sa hanche droite, à l'endroit où elle l'a touché la première fois. Geste pour la surprendre, pour la rassurer sans doute, elle s'en souvient. hey newbie, voilà ce qui est inscrit avec son écriture un peu brouillonne et délicate à la fois.
ta fleur préférée : L'amaryllis, celle fleur synonyme de fierté. Sans doute une fleur qui représente bien la jeune femme au niveau de son caractère.
ton animal spirituel: Le panda roux, sans doute parce que Karma ne lui répétait sans cesse qu'elle leur ressemblait. Peut-être à cause de sa chevelure.
 
 
(01) Nerissa s'est souvent dit qu'elle avait perdu à la loterie des familles ou quelque chose dans le genre. Les familles parfaites ça n'existe pas, à part dans les films. Mais sa famille était loin d'atteindre un niveau moyen dans la perfection. Deux jeunes adultes qui se sont trouvés, qui aimaient refaire le monde et qui sont tombés dans une spirale infernale. Adulte qui voulait tellement un enfant qu'ils en ont fait un, Karma, sans trop savoir s'en occuper. Et puis un deuxième. Sans doute pour éviter de répéter les mêmes erreurs. Nerissa, deuxième enfants qui devait être choyé. A la place, ils ont fait les mêmes erreurs. Enfants qui étaient mis de côté, qui pleuraient pour qu'on s'occupe d'eux, qui ont très vite appris à se débrouiller seul.
(02) Les souvenirs de son enfance son plus que flou. Du moins les souvenirs avec ses parents. Elle essaie de se rappeler leur sourire, de souvenir qu'ils la félicite parce qu'elle a fait un jolie dessin ou simplement parce qu'ils étaient fier d'elle. Elle en a aucun. Elle se rappelle juste des cris pour lui dire d'arrêter de pleurer ou d'aller voir Karma pour qu'elle ne les embête plus. Elle se souvient des bouteilles vides à côté du canapé. De l'appartement qui était enfumé et qu'elle ne devait pas sortir de sa chambre pour éviter qu'elle ne se sente pas bien. Les seuls souvenirs heureux, c'est lorsqu'elle était en compagnie de son aîné. C'est lui qui la félicitait lorsqu'elle ramène un joli dessin ou de bonne note. C'est lui qui lui a appris à faire du vélo. Ouais, Nerissa elle a plus ses parents. Elle a juste Karma et c'est sans doute mieux ainsi.
(03) La famille Matthews est parti de Boston lorsque la gamine avait onze ans. Un départ précipité. Une surprise qu'ils avaient dit. Sans doute que les parents s'étaient attirés trop d'ennui et que le mieux à faire était de partir. Un nouveau départ. Elle y a cru. Nerissa avait onze ans quand elle est arrivée à Philadelphie pensant que la situation allait s'arranger. Elle avait tort.
(04) Treize ans, c'est l'âge où Nerissa est partie en famille d'accueil. C'est arrivée comme ça sans prévenir. C'est arrivée le jour de l'anniversaire de Karma. Elle était heureuse ce jour-là. Elle avait réussi à économiser pour un cadeau, pour pouvoir le remercier pour tout ce qu'il faisait pour elle. Cette journée semblait pourtant avoir bien commencé. Et lorsque les cours se sont terminés, un de ses professeurs lui a dit d'attendre, que quelqu'un allait l'emmener dans un endroit où elle serait en sécurité. Elle ne comprenait pas, ce n'était qu'une enfant. Ce qu'elle voulait c'était voir son frère. Le voir une dernière, lui dire au revoir s'il le fallait. Ils avaient échoué. Ils n'avaient pas réussir à tenir jusqu'au dix-huit ans de son aîné.
(05) Elle se souvient du jour où on l'a emmené en famille d'accueil, quelques jours après qu'on l'est séparé de Karma. Elle se souvient de cette grande maison. Le genre de maison qu'on peut voir à la télévision au cinéma. Elle se souvient de ne pas être senti tout de suite à l'aise. Et le stress est parti lorsqu'elle l'a vu. Cette autre gamine, qui était placé en famille d'accueil. Elle se souvient de ce sourire qui avait arrêté son cœur durant un moment. Ce n'était qu'une gamine. Elle n'avait pas compris ce qui se passait. Cordélia, c'est le nom de cette gamine qui a fait la séparation avec sa famille moins difficile. Cordélia, cette gamine qui la faisait rire, qui la rassurait les nuits où elle pleurait. Cordélia, cette gamine à qui elle a donné son premier baiser. Et puis, elle est partie. On l'a emmené dans une autre famille d'accueil pour une raison qu'elle ignorait. Elles s'étaient promis de rester en contact. Chose qu'elles avaient réussi à faire durant quelques semaines. Et puis un jour, plus rien. Plus de nouvelles. La fin d'une amitié, ou de quelque chose de plus, elle n'en rien. Une trahison, ça par contre elle en était sûre. Une fois de plus, quelqu'un qu'elle aimait l'a abandonné.
(06) On avait rien à lui dire dans les premiers temps où elle était en famille d'accueil. Sans doute qu'elle espérait qu'on la ramène aux côtés de son frère ou simplement une visite de sa part. Et les moins ont passé et toujours rien lorsqu'elle demandait à voir Karma. Elle qui était sage, pourquoi n'avait-elle pas le droit de voir son frère. Puis un jour, elle a eu une réponse. Parce qu'elle ne serait pas en sécurité, parce qu'il a une mauvaise influence. Des mensonges Et elle en a eu marre d'être sage si ce n'était pour rien avoir. Nerissa qui commençait à faire sa crise d'adolescence. Nerissa qui commençait à sécher les cours, à faire le mur le soir, ne plus écouter. Nerissa qui changeait de famille d'accueil tous les trois mois parce qu'elle était intenable. Nerissa qui fuguait tout simplement parce qu'elle avait envie de retrouver son frère. Et Nerissa avait seize ans. Et elle espérait de nouveau. Elle espérait être réuni avec son aîné. Après tout, il avait dix-huit ans, il pouvait venir la chercher, vivre à nouveau ensemble. Des semaines ont passé après le dix-huitième anniversaire de son frère et elle a cessé d'espérer. Lui aussi l'avait abandonné. Elle était à présent seule.
(07) Dix-huit ans, Nerissa pouvait enfin partir du système des familles d'accueil. Dix-huit ans et elle est parti. Elle s'est trouvé un appartement dans un quartier peu fréquentable. Le genre de quartier où elle habitait quand elle était gamine. Ce n'était que temporaire. Elle n'allait certainement pas rester là toute sa vie. Gamine de dix-huit ans qui a arrêté ses études après le lycée, parce qu'elle n'en avait pas les moyens. Gamine de dix-huit ans qui avait mis de côté son rêve de devenir archéologue. Gamine qui a commencé à travailler dès la sortie du lycée, enchaînant les petits boulots pour pouvoir survivre. Gamine qui se faisait marcher dessus et qui a appris à ne plus se laisser faire. Gamine qui jour après jour se faisait la promesse de sortir de cette situation seule et de prouver qu'elle en était en rien comme ses parents.
(08) Il y a quelques mois, elle a entendu parler d'une prise d'otage dans une banque ayant mal tourné, prenant la vie de trois personnes. Une information qu'elle avait vu à la télé. Elle ne s'en était pas préoccupée jusqu'à ce qu'elle entende le nom de ceux qui avait fait ça. Ses parents. Elle pensait qu'elle ne pouvait pas faire pire. A croire que même en ayant plus de nouvelles de leur part depuis de nombreuses années, ils pouvaient encore la décevoir un peu plus. Elle venait d'une famille de criminels et meurtriers. Sans doute était-ce vraiment mieux pour elle de ne plus avoir de contact avec eux. Enfin, ce n'était pas comme s'ils avaient essayé de prendre contact avec elle dès que les services sociaux l'avaient emmené.
(09) Un message de la part de Karma. Une chose qu'elle ne s'était pas imaginé recevoir. Un message sans doute pour lui annoncer la nouvelle frasque des parents. Elle l'avait ignoré durant deux jours. Après tout, lui c'était ce qu'il avait fait avec elle – du moins de son point de vue. Mais c'était Karma. Peut-être qu'il voulait s'excuser. Peut-être qu'elle lui manquait et qu'il voulait la revoir pour rattraper toutes ces années perdues. Et de la déception à nouveau lorsqu'elle s'aperçut qu'il n'y avait rien de tout ça. Une nouvelle qu'elle connaissait déjà. Les parents en prison. Et une autre qui l'avait un peu plus surprise. Eneko. Prénom qu'elle connaissait pas. Eneko, nouvel enfant de la famille. Ils avaient osé faire un troisième enfant, alors qu'avec les deux premiers ce n'était pas une réussite. Eneko, qui n'était encore qu'un nourrisson, mais qui pouvait avoir cette chance de s'en sortir. Alors, elle a mis sa rancune de côté. Elle qui voulait ignorer son frère était partie le revoir. Eneko, un petit frère qu'elle jalousait, qu'elle enviait, mais qu'elle devait surtout aider. Ouais, elle n'allait pas abandonner et allait lui donner une vie qu'il mérite.
(10) Cela fait quelques mois qu'elle habite avec Karma et Eneko et elle se demande souvent si c'est une bonne idée. Elle n'avait plus l'habitude de vivre avec quelqu'un. Et puis de devoir supporter les ébats de son frère avec son petit-ami, mais pas petit-ami, ça commence à l'agacer. Surtout qu'ils ne font rien pour être plus discret. Et il faut rajouter à ça, Eneko qui passe ses journée à pleurer, alors que tout va bien. Dès fois, elle se dit que si elle part, ça ne fera du mal à personne. Après tout, Karma a bien vécu sans elle. Mais si elle part, elle ne vaut pas mieux que ses parents. Elle reste, elle essaye de prendre sur elle. Ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Le temps que le bambin comprenne ce qui se passe, que le bambin s'habitue à la situation.
(11) Cordélia. Prénom qui semblait venir d'une époque lointaine. Une personne de plus qu'elle pensait ne plus revoir. Une personne qu'elle pensait avoir rayé de sa vie après l'avoir lâchement abandonné pour ne plus lui donner de nouvelle. Leur chemin se sont croisé à nouveau lorsque la rousse visitait une université, avec le maigre espoir de pouvoir s'y inscrire à la rentrée. Et pourtant elle a été faible face à elle lorsqu'elle l'a revu, la haine qu'elle a pu éprouve s'en était allée. Elle était revenue la gamine de treize ans qui avait senti son cœur loupé un battement. Elle était redevenue la gamine de treize avec qui elle faisait les quatre cent coup. Peut-être qu'elle pouvait lui accorder une nouvelle chance. Peut-être qu'elle pouvait lui laisser le temps de donner des explications. Puis, elle a vu quelqu'un venir aux bras de Cordélia. Rapidement, elle a compris qu'il était son petit ami. Cordélia l'avait donc totalement oublier. Nerissa était redevenu froide avec elle, essayant de faire comme si ça ne l'affectait pas. Elle était jalouse. Plus que jalouse, elle l'enviait. Cordélia était devenue tout ce qu'elle désirait. Leur chemin se croisent à nouveau de temps à autres, mais ce n'est jamais de retrouvailles amicales.
(12) Nerissa, elle aime les sensations fortes, elle aime se faire peur. Elle a l'impression de se sentir vivante. C'est sans doute pour ça qu'elle fait de l'urbex. Pour avoir la sensation de tomber sur quelque chose qu'elle ne devrait pas voir. Ou être témoin de quelques choses d'extraordinaire.
(13) Nerissa est sans doute la personne qui passe le plus de temps dans la salle de bain à l'appartement. Et ce n'est pas spécialement qu'elle met du temps à se préparer, mais c'est surtout à cause des bains qu'elle peut prendre. Des bains qui peuvent durer des heures et où elle peut s'endormir aussi. Karma l'engueule souvent pour ça. Parce que ça gaspille de l'eau, que ça revient cher. Mais elle s'en fiche. C'est sans doute égoïste, mais c'est son moment à elle où elle peut tout oublier.
(14) La danse lui manque énormément. Elle aimerait reprendre des cours, mais elle sait qu'elle ne peut pas. Elle ne peut pas dépenser l'argent inutilement, il faut penser à Eneko. Mais il y a cette salle de danse à côté de leur immeuble. Une salle de danse avec une porte qui n'est pas verrouillé et qui n'a pas d'alarme. Alors, lorsqu'elle ne supporte plus les pleurs d'Eneko, elle va se réfugier là-bas. Durant une ou deux heures, elle danse. Ce n'est sans doute pas très légal d'entrer par effraction dans cette salle de danse, mais elle ne fait rien de mal après tout.
(15) Tout comme son frère, Nerissa a un léger accent irlandais. Accent qu'elle a sans doute hérité à force d'entendre sa mère parler. Accent qu'elle tente de cacher avec bien du mal. Accent qui lui fait ressembler un peu plus à sa mère, chose qu'elle déteste. Et lorsqu'elle est fatiguée ou énervée, cet accent prend le dessus.
   
   
pseudo, prénom ; anaïs, jelly slug

âge ; vingt-quatre ans

pays ; france

où as-tu connu le forum ; well

présence sur le forum ; le plus présente possible

type de personnage ; inventé

un dernier mot ;



Code:
<t>madelaine petsch</t> <a href="http://supermarketflowers.forumactif.org/u11">❀ </a> nerissa matthews

 
Revenir en haut Aller en bas
 

Page 1 sur 1


Outils de modération
 
Sauter vers: