AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


avatar
Invité
Invité
message posté : Lun 12 Juin - 19:47


Surprise in the morning !

Riley & Lizzie
I'm not looking for somebody with some superhuman gifts
Some superhero, Some fairytale bliss
Just something I can turn to somebody I can miss
••••

Neuf heures sonnent, résonnant dans ses oreilles alors que son portable vibre sur son ventre, entrecoupant la musique qui l'avait bercé et entraîné jusqu'au pays des songes. Retirant ses écouteurs, elle émerge difficilement comme la plupart des passagers du vol intercontinental Z6379, allant de Los Angeles à Philadelphie. Comme convenu, l'avion se poserait dans vingt minutes à l'aéroport de Philly, la déposant dans sa précieuse ville natale. Tout en regardant le paysage par le hublot, Lizzie remet une mèche en place derrière son oreille. Depuis qu'elle s'était coupée les cheveux, elle n'avait pas encore pris l'habitude de les avoir mi-court, chatouillant ses épaules nues à cause de la chaleur. Et dire qu'elle clamait enfant qu'elle gardait ses cheveux longs toute sa vie. Et qu'elle ne porterait que des robes et des jupes. Avec son jean et sa nouvelle coupe, elle était bien loin de ses idéaux d'enfance. Mais c'était si confortable avec l'été qui arrivait à grands pas. Le temps n'était pas le même en Californie qu'à Philadelphie. Elle avait allègrement abandonné ses pulls dans la remise de ses parents, sans se doute qu'ils seraient attaqués par les termines durant l'été, pour les troquer contre des petits tops et des sandales qui lui serviront encore un ou deux mois à son arrivée. L'avion finit par se poser, l'extirpant de sa contemplation et constatation.

Elle lève son bras pour héler un taxi mais le sifflement strident qui s'échappe de sa bouche à travers ses doigts est bien plus efficace, à défaut d'avoir également attiré l'attention sur elle. L'attitude est très citadine mais elle s'en fiche alors que la voiture jaune s'arrête devant elle et qu'elle n'entre avec sa valise. " A Kensingtown avenue, s'il vous plait !" clame-t-elle en attachant sa ceinture alors que le taxi repart de plus bel. La tête appuyée contre la vitre, elle encaisse les heures d'avion lui ayant fais traverser le pays entier et se laisse bercer par le bruit du moteur et les paysages défilant sous ses yeux. Par moment, elle relève la tête, étonnée de voir un petit commerçant autrefois apprécié avoir disparu et être remplacé par de nouveaux buildings. Sept ans qu'elle était partie et bien que revenant au minimum une fois dans l'année, cela lui semblait être une éternité. Comme si elle ne reconnaissait pas sa ville. La nostalgie s'empare d'elle, créant une boule au niveau de sa gorge alors que ne se dessinent les avenues et les buildings comme si elle les découvrait pour la première fois. Les couinements de sa mère sur ses rares visites et les appels du pied de sa fratrie faisaient écho à sa mélancolie jusqu'à ce que le taxi ne tourne sur la quatorzième avenue. Elle reconnaît les lieux, enfin. Toutes ses tonalités de vert et de rouge brique défilent sous ses yeux au point où elle demande au taxi de s'arrêter bien plus tôt afin de pouvoir profiter du paysage en terminant à pied jusqu'à sa destination.

S'arrêtant au passage au café du coin, elle hume avec plaisir l'odeur de café torréfié qui emplit la pièce et ses narines par la même occasion. Odeur délicieuse dont elle ne saurait se passer, la seule capable de réellement la réveiller. Surtout après huit heures d'avion. L'attente paraît interminable mais Lizzie est trop attirée par les viennoiseries alléchantes du matin pour s'en rendre véritablement compte jusqu'à ce que la voix de la serveuse ne la sorte de sa rêverie. Son choix n'étant pas fait, elle troque rapidement, choisissant la première chose où son doigt se pose. Sac sur l'épaule, sachet de viennoiserie au poignet et café dans une main, elle ne passe guère inaperçu dans la rue et pourtant, elle s'en fiche. Souriant aux inconnus qui ne peuvent gâcher cette matinée alors qu'elle n'est guère fraîche après l'avion et plutôt encombrée. Une bonne journée de sommeil serait idéal mais elle a trop à faire. Et son arrêt par Kensington n'est pas une option.  

L'immeuble l'impressionne de dehors mais plus encore de l'intérieur. Riley avait vraiment visé haut. Souriant à elle-même et au portier en entrant comme si elle avait été invité, elle se dirige avec panache vers l'ascenseur en espérant que ce l'homme en costume ne viendra pas lui parler. Le pauvre vieux en a guère le temps, l'ascenseur étant prompt et apparaît devant elle où elle s'engouffre rapidement en cliquant sur le bouton. Et c'est alors que la cage en métal grimpe que le stress commence à envahir son estomac. Son frère serait-il à la maison ? Si elle avait espéré atterrir comme une fleur chez ses parents en priorité, elle s'était finalement dis qu'un petit tour chez son frère aîné était plus approprié étant donné leur lien fort. Ce matin, ils ne converseront pas par skype comme ils en ont l'habitude mais bien de vive voix. D'ailleurs, en jetant un coup d’œil à sa montre, elle se rend compte que l'heure tourne et que leur rendez-vous virtuel était pour bientôt. Les portes s'ouvrent, la laissant s'extirper de la cage et avancer vers la dite-porte. Inspirant un grand coup, elle reste pourtant bloquée en se demandant ce qu'elle pourrait bien lui dire. Salut ? Coucou ? Devine qui est là ? Elle n'en a aucune idée en fait, n'ayant pas prévu l’événement jusqu'au perron. Impulsive, son doigt finit par appuyer sur la sonnette avant qu'elle n'ait trouvé une solution, se disant qu'elle improviserait bien. Positionnant le café entre son visage et la porte, elle attend... mais rien ne vient. Son sourire se fane et elle appuie plus fort sur la sonnette. Était-il à son domicile ? Sortant son téléphone de sa poche, elle dépose les cafés au sol et lui envoie un sms sans recevoir de confirmation alors que son index enclenche plusieurs fois de suite la sonnette à en réveiller un mort, tandis que de son autre main, elle lève le téléphone pour être certaine de recevoir du réseau.

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
 

Page 1 sur 1


Outils de modération
 
Sauter vers: