AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


avatar
Invité
Invité
message posté : Mar 13 Juin - 14:09



   

Glitter and all, friendship among those

— Natalia et Clyde
L'art à sa manière  : Ce sont des messages échangés avec une vieille connaissance qui l'amènent aujourd'hui dans ce restaurant étoilé. Une ode à une amitié longue comme il en a rarement connue, à laquelle il dédie les quelques heures qui se passeront après midi autour de fins vins et de plats auquel il est certain de ne pas réussir à toucher. Malgré l'idylle de ces quelques jours, la douceur retrouvée auprès de la personne qui partage sa vie, une des promesses qui lui a faite le ronge sans précédent. Les mains tremblent depuis qu'a disparu dans les canalisations du merveilleux hôtel la poudre blanche qu'il aime tant. Il se surprend à avoir d'hurler aux moments les plus paisibles de sa vie, malmené par un corps qui réclame un poison qu'il se refuse.

Pour elle, juste pour elle. Pour ne jamais plus être l'homme qui dérape et qui s'enfuit à Paris avec une inconnue.

Installé en terrasse, à l'avance pour pouvoir boire un verre ou deux avant la venue de Natalia et sa gloire toujours à son apogée. Il le lui a sans doute déjà dit quelques fois, qu'il l'admire de sans cesse se réinventer. D'avoir été l'égérie des géants de la mode, et se hisser jusqu'à eux petit à petit tout en ayant une famille. Lui qui n'est même pas capable de jongler avec les simples constantes de sa vie de prince, et croit voir dans cette capacité étrange quelque magie à laquelle il n'a pas été initié.

Le serveur lui amène son martini, et il se sent soulagé de la première bonne apparition de la journée. Il est heureux des premières gorgée, car elle le distrait des autres qui le regarde. Même dans les restaurants grands luxes où les anonymes s'achètent une pincée de grandeur, ils gardent les malheureux réflexes des badauds qui se tordent le cou pour apercevoir un semblant de star et de paillettes. Mais aujourd'hui ce n'est pas pour son style, ni pour les quelques couvertures et interviews sulfureuses qu'il est regardé. Mais pour l'erreur de Paris.

Même quand Jules a trouvé le sommeil la nuit de son retour, il n'a pas osé regardé la photo qui avait été publiée. Il n'avait pas pu se résoudre à se regarder embrasser une fille qui n'est pas sa femme dans une piscine.

Il pourrait hurler, quand il entend une femme murmurer sans discrétion à son mari des rumeurs de rupture.

Mais il se contient, en sortant une cigarette qui s'échappe presque d'entre ses doigts tremblants. Il se contient de partir sans même payer, de rentrer dans sa suite et de réclamer les bras de Jules pour ne jamais en sortir.

La fumée est âcre quand elle sort de sa bouche.
   MAY
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
message posté : Mer 14 Juin - 5:12



GLITTER AND ALL
clyde bridgestone & natalia kowalkowski
Elle était pressée lorsqu’elle ferma son ordinateur portable brusquement et quitta d’un pas pressé son bureau, remerciant son assistante avec un grand sourire. Si cela continuait elle serait en retard ce qui était inenvisageable pour la femme modèle qu’elle essayait toujours d’être. Le numéro de James d’afficha alors sur son portable. Elle décrocha rapidement, le remerciant d’aller chercher Kenza au lycée et Nolan à l’école car elle était prise par plusieurs rendez-vous en fin d’après-midi. Une fois arrivée devant le restaurant qu’elle se décontracta quelques secondes. Elle prit la peine de mettre son téléphone en mode silencieux et respira enfin quelques secondes.

A peine le seuil de l’entrée fut franchi qu’elle senti les regards se tourner vers elle. Elle garda la tête haute la Kowalkowski, l’habitude. Deux serveurs se présentèrent simultanément à elle alors que le silence qui avait accompagné son arrivée se muait en de nombreux chuchotements. Elle répondit poliment qu’elle était en fait attendu. Elle connaissait Clyde depuis tant d’années qu’elle se doutait bien qu’il devait déjà être assis quelque part à l’attendre, en avance comme toujours. Et elle pile à l’heure se rassura-t-elle en regardant sa nouvelle montre de sa propre marque.

Son regard se porta sur la terrasse du luxueux établissement. Il y était installé, à une table un peu à l’écart pour avoir un minimum d’intimité. Une cigarette entre ses doigts, un verre déjà posé devant lui. Elle eu un léger sourire en coin : il y avait bien des choses qui ne changeaient jamais.

Comme probablement presque toutes les personnes se trouvant dans ce restaurant elle avait vu la fameuse photo qui avait fait la couverture des magazines people. Clyde ne devait rien à Natalia mais elle espérait qu’il lui en parlerait, d’ami en ami, afin qu’elle puise le conseillait. La femme de Clyde n’avait jamais été au goût de Natalia pour diverses raisons et elle espérait secrètement que ce-dernier allait lui avouer divorcer. Cela pouvait paraître méchant mais l’inversion de Natalia pour Jules était tout à fait réciproque et ce depuis le jour même de leur rencontre.

Elle commanda rapidement un mojito avant d’enfin aller à la rencontre de son ami de toujours.

« Fumer tue Monsieur Bridgestone. » dit-elle pour s’annoncer et l’embêter alors qu’il lui arrivait à elle-même de prendre une ou deux cigarettes de temps en temps.
14/06/17
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
message posté : Mer 14 Juin - 14:30



   

Glitter and all, friendship among those

— Natalia et Clyde
L'art à sa manière  : Les attentions sont éphémères, appâtées par une nouvelle apparition. Les regards ne sont plus sur la décadence de Clyde et ses airs torturés mais sur l'élégance de la femme qui arrive. Il est impossible de la manquer, même si on ne connait rien aux grands noms de la mode : sa renommée s'impose comme une évidence. Et il se lève quand elle arrive, comme la politesse l'indique.

"Toujours aussi superbe, c'est dingue. Et 'Monsieur Bridgestone' c'est mon père, Natalia : tu me fais presque mal au cœur à dire ça."

Elle a le droit à un tendre sourire, Natalia. Et pendant un quart de seconde, les tristesses s'évanouissent. Il tire la chaise sur laquelle elle s'installe, et on oublie presque à ses manières qu'il enchaine les scandales. Clyde retourne s'asseoir, tout en fumant sa cigarette.

"Oui, ça fait depuis mes quinze ans que j'essaie."

C'est presque trop sombre, ce qu'il dit. Mais son visage reste enjoué quand il pousse vers elle son propre paquet de cigarette. Il l'a déjà vu avec une au doigt lors des soirées, lors des dîners et des vernissages. Il s'éclaircit la gorge d'un peu de Martini, qu'il juge pas si bien fait que ça. Les siens sont bien meilleurs alors qu'il ne fait jamais attention au dosage.

"J'espère que je ne t'ai pas privé d'un doux repas avec ton fiancé. James, c'est ça ? Comment il va ?"

Il ferait tout pour qu'on ne parle pas de lui, et il doit avouer qu'il a toujours eu une grande curiosité pour ce couple dont il n'entend pas assez. C'est toujours mieux que d'entendre ces rumeurs de divorce, mieux que t'entendre les insanités qui se racontent sur Jules alors qu'il est l'unique fautif de l'histoire.

   MAY
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
message posté : Jeu 15 Juin - 8:12



GLITTER AND ALL
clyde bridgestone & natalia kowalkowski
« Toujours aussi superbe, c'est dingue. Et 'Monsieur Bridgestone' c'est mon père, Natalia : tu me fais presque mal au cœur à dire ça. »

Elle lui fait un léger clin d'oeil pour lui faire comprendre qu'elle le charriait par rapport à son père. Et malgré qu’elle soit habituée aux compliments elle rougie légèrement en le remerciant d’un sourire :

« Tu n’es pas mal non plus. »

Poliment il lui tire sa chaise afin qu’elle puisse s’y installer à son aise. Elle le remercie avant de l’observer plus attentivement. Il s’assoit et immédiatement elle se doute que quelque chose ne va pas. Peut-être par rapport à l’histoire avec cette inconnue et cette piscine … Natalia préfère ne pas l’interroger dès le debut, après tout il était avec elle pour se détendre et non pas pour subir un interrogatoire immédiat.

« Oui, ça fait depuis mes quinze ans que j'essaie. »

Elle fronce légèrement les sourcils. Elle ne s’attendait surement pas à entendre des paroles aussi noires de la part de son ami. Décidemment il devait vraiment n’être pas loin du gouffre pour tenir de tels propos. Il lui accorde cependant une sorte de sourire rassurant en l’invitant à prendre une cigarette. Jugeant le pour et le contre elle finit par se dire qu’il n’y a rien de mal à en prendre une pour se décontracter auprès d’un ami de confiance.

« J'espère que je ne t'ai pas privé d'un doux repas avec ton fiancé. James, c'est ça ? Comment il va ? »

Natalia lui adresse un sourire tout en s’allumant une cigarette avec un briquet qui se trouvait en permanence dans son sac car cet objet pouvait toujours servir.

« Ne t’inquiète pas pour James je l’avais prévenu à l’avance que nous mangerons ensemble ce midi. »

Elle réfléchit plus longuement à la deuxième question : comment allait James. Bien c’est ce qu’elle pensait. Pour l’instant il n’avait pas remarqué qu’elle était de plus en plus hésitante lorsqu’ils abordaient la question du mariage, de plus en plus distante même quand ils étaient tous les deux. Elle-même ne savait pas vraiment pourquoi. Tout ce qu’elle savait c’était que son fiancé était un gars en or qui méritait toutes les merveilles de ce monde alors elle essayait de le rendre heureux malgré tous les doutes qui l'assaillaient. Pour l’instant cela semblait marcher ...

« Il va très bien. Je viens de l'avoir au téléphone. Il te passait le bonjour et me rappeler d’essayer de ne pas rentrer tard pour voir les enfants qu’il allait chercher après l’école. »

Elle eut un sourire en évoquant ses enfants. Ses deux trésors. En dehors de sa célébrité pour son travail et sa famille, Natalia était plutôt fière d’arriver à garder une certaine discrétion sur sa vie privée. Ainsi James et elle ne faisaient pas souvent parler d’eux. Certes on les photographiait quand ils sortaient mais il n’y avait jamais de scandale à leur sujet. Ce dont la brune n’allait surement pas se plaindre. De même elle éloignait au maximum ces enfants de toute la pression imposée par les médias.

« Tout va bien pour moi. Même si en ce moment le boulot prend un peu trop le dessus à mon goût … Et toi ? Comment ça va ? »

Elle se retient au dernier moment de rajouter un "avec Jules" derrière sa question.
14/06/17
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
message posté : Jeu 15 Juin - 12:06



   

Glitter and all, friendship among those

— Natalia et Clyde
L'art à sa manière  : Ils sont magnifiques à cette table, se dessinant l'un et l'autre dans la simplicité des nobles tissus et dans le tumulte d'accessoires qui brillent de par leur merveille. La table et sa gerbe de fleurs aux couleurs pures qui s'est pourtant parée d'une nappe aux fins détails et de verres délicatement façonnés n'arrivent pas à être à la hauteur de ces deux personnages. Le simple déjeuner des autres baigne dans l'Hermès odeur de Clyde, et les douces senteurs de son amie de longue date.

Quand il la regarde s'asseoir, rougir à un compliment, il n'arrive pas à se souvenir d'à quand remontre leur première rencontre. Les années se sont écoulées plus vite qu'il n'aime l'avouer, et il contemple avec un air rêveur la seule bonne relation que ses parents lui ont apporté. Car sans Anthony Bridgestone il ne connaîtrait pas Natalia, il n'aurait pas cette relation qui s'exerce loin des lieux d'excès, qui ne se résume pas à boire simplement trop.

"Je porte une de tes montres, c'est pour ça."

Il sourit quand elle s'allume une cigarette, malgré ce qu'elle vient de dire. Clyde cache sa curiosité quand elle parle de James, que ça ne le dérange pas. Il s'est toujours demandé qui était vraiment cet homme, et pourquoi ils ne sont toujours pas mariés. Qu'attendent-ils ?

"J'espère qu'il n'est pas trop jaloux."

La phrase est signée d'un clin d'œil qui ne souffre d'aucune ambiguïté. Car il n'y en a jamais eu, pas à seul moment. Ce qui n'est pas exactement ce que l'on peut dire de leurs aînés.

"Je sais pas comment tu fais, avec tout ça. Je démissionnerais au bout de dix secondes."

Elle lui parle des enfants qu'elle a, et il est impressionné. Parce qu'elle travaille, parce qu'elle est belle et reste auprès de ses enfants sans condition. Lui il en serait pas capable, il serait pas en mesure de concilier tout ça. Clyde jongle déjà entre ses propres caprices et la météo, et c'est déjà bien trop pour lui.

"Oh, tu es au courant."

Ce n'est pas une surprise, presque toute la population qui s'intéresse au potin sait que Clyde Bridgestone a dérapé, et plongé son aimé dans un embarra sans pareil.

"Désolée de décevoir quelque uns mais nous n'allons pas divorcer. Je n'ai fait qu'embrasser cette fille, ça nous a semblé étrange à tous les deux. C'était une... simple erreur."

Il vide son verre et fait signe au serveur qui vient déposer le mojito de Natalia de lui en servir un autre.

"Je veux juste que tout le monde oubli cette histoire, Natalia. J'aimerais aussi pouvoir la regarder dans les yeux sans avoir envie de brûler chaque paparazzi sur terre."
   MAY
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
message posté :


Revenir en haut Aller en bas
 

Page 1 sur 1


Outils de modération
 
Sauter vers: