AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


avatar
Invité
Invité
message posté : Ven 23 Juin - 1:36


Milo Seth Weaver
don’t trust everything you see even salt looks like sugar.
   


 
 
   
nom ; Le tisserand, nom de famille plutôt commun aux États-Unis et au Royaume-Uni, Weaver,  un nom que beaucoup trop de personnes portent, toi c'est plutôt un fardeau, un nom de famille dont tu te traînes, ça te fait penser à vagues, waves, c'est plus doux, plus poétique, ça sonne mieux.  

prénoms ;Tu as un prénom pour le moins commun, tu n'étais pas désiré à la base, peut-être que ça explique un peu pourquoi y a aucune originalité qui se dégage, Milo, le rival ou bien, Milo le séduisant. Il y a rien qui te convient, qui te vont bien, du moins tu penses, tu te donnes des airs mais tu doutes de toi, Seth également, c'est un deuxième prénom que tu détestes, le prénom de ton père, Seth, Dieu a placé ou remplacé.

date et lieu de naissance ; T'es né à la Nouvelle-Orléans, perdu entre le gumbo et le po' boy. Faut dire que t'aurais dû naître à Phoenix parce que tes parents se sont rencontrés là-bas, mais c'était tellement la merde dans leurs vies qu'ils ont déménagés à la Nouvelle-Orléans, un nouveau départ, loin de l'indécision et des secrets, t'es né un treize février, juste avant la saint-valentin, t'es jamais au bon moment au bon endroit de toute façon.

âge ; T'enchaîne les verres, les amants(e)s, t'enchaîne les sachets de drogue et t'enchaînes les années aussi, vingt-deux ans, vingt-deux ans que tu fais de la merde, que tu détestes, que tu te perds et que tu te laisses faire.

nationalité ; Tu sais, malheureusement, tu ranges le drapeau américain bien profond dans ton placard même si t'as fait l'École militaire, fier de ton pays ? Pas du tout, t'aimerais qu'il implose, tu aimerais voir Trump avec la cervelle explosée, t'aimerais qu'ils arrêtent de créer des guerres même si c'est plus compliqué que ça, t'aimerais être né autre part, là où tout le monde est libre, t'aimerais être né dans un pays qui n'est pas adulé et dont on a pas oublier la cruauté.

origines ; T'as tout qui te viens de ta mère, des origines qui sont creusées dans ton ADN comme au couteau de boucher, ton daron il te n'a rien transmis mais tu relèveras pas le côté collons anglais qui coule dans ton sang comme pour beaucoup d'Américains. Tu te casses la gueule sur des origines portugaises et brésiliennes avec la goutte d'eau d'amérindien, un mélange chimique qui t'étouffe parfois, tu peux pas tout dire alors que tu déclares que t'es personne donc que c'est pas important.

occupation ; T'aurais pu dire que t'étais un futur soldat, en pleine formation pour aller te faire tuer sur le terrain, en école militaire, jugé inapte au service pour violences et non-respect du corps enseignant, le psychiatre a sorti que t'avais un PTSD un peu trop ancré pour que tu puisses terminer tes études là-bas, alors t'es revenu, tu es mécanicien depuis, tu bosses dans un garage avec ton père, le garage familial en somme.  

statut financier ; Tu te débrouilles, en fait tu habites toujours chez tes parents, tu vas pas mentir ce n'est pas la position idéale, ni l'endroit idéal mais de ce fait-là tu es moyen, pas riche, pas pauvre, moyen, c'est plutôt pas mal pour quelqu'un comme toi.

statut civil ; T'es célibataire, célibatârd, tu traînes de lits en lits, tu restes dans le tien aussi, tu t'empoisonnes de sexe alors que t'en a même pas envie, que tu ne ressens rien, t'essaie juste de distraire ton cerveau de ta vie, mais tu finis toujours tout seul.

orientation sexuelle ; Tu te définirais asexuel et aromantique, parce que t'as jamais rien ressenti, pour personne, que tu fais semblant quand tu couches, t'en a même pas envie, tu t'enivres juste dans des sensations, en vrai t'es demi-sexuel et demi romantique, le type de personne qui tombe amoureux et qui couche seulement quand tu as un lien fort avec la personne en face de toi, c'est tout.  
tes traits de caractère : Courageux, Têtue, Impulsif, Sarcastique, Possessif, Fragile, Lunatique, Pragmatique, Intense, Passionné, Provocant, Déterminé, Vulgaire, Souriant.
tes centres d'intérêts : L'astronomie, la philosophie, L'histoire, t'aime apprendre même si n'as pas l'air, tu es cultivé mais tu es aussi borné. La plage, l'eau, t'aime te baigner, t'aime regarder le coucher de soleil sur l'eau. Les paysages, la photographie, rien n'est jamais constant et c'est ce qui est beau.
tes aspirations : Tu n'as pas de rêve, ou si, avoir un bon travail, reprendre tes études mais en restant chez toi, ou bien juste être riche sans rien faire, tu sais pas vraiment, tu aimerais que tout s'arrête, tu aimerais avoir eu les couilles de te battre pour ce que tu veux vraiment, sauf que tu le feras pas, tu te connais, tu es juste un gosse perdu et effrayé.
ta marque d'âme: "Pretty dark circles, the zombie face is fashion ?" dans la nuque un peu cachée.
ta fleur préférée :Fleur de châtaignier qui semble signifier un attachement à la luxure.
ton animal spirituel: Moschidae, le cerf porte-musc.
 
 
(01) Tu connais pas toute l'histoire, mais tu sais que quand elle était enceinte ta mère est partie, elle s'est enfermée, elle a décidé de ne rien dire, elle avait peur, peur parce que ton père était amoureux d'une autre, qu'il la voyait plus souvent qu'elle, parce qu'elle ne voulait pas qu'il ait peur, qu'il ait une responsabilité qu'il avait déjà rejetée, qu'il avait nié, un gosse dont il ne s'était pas occupé.  (02) Tu as en tout deux cent quarante cicatrices. Tu t'es fait kidnapper quand t'étais petit, ton père en plus de ne pas savoir se décider avait laissé un enfant derrière lui et une ex folle de rage, alors elle a décidé de se venger, alors elle payer quelqu'un pour le faire souffrir à travers toi, gamin premier né de l'union de tes parents, alors elle a décidé qu'une heure serait une cicatrice de plus sur mon corps, une semaine et demie, deux cent quarante cicatrices. (03) T'es agoraphobe, peur de la foule, trop de monde, trop de gens, trop de tout, peur de ne pas réussir à t'en sortir cette fois, tu cumules avec un stresse-post-traumatique qui te provoque des crises de claustrophobie et tout ce qui va avec. (04) Tu fais des cauchemars Milo, tu te perds dans les souvenirs et les films d'horreur que tu as déjà vus, tout se rejoint en un seul morceau, tout est uni, réuni.  (05) Tu te perds dans la luxure alors que tu n'éprouves rien, que tu n'en as pas envie, tu te perds pour des sensations, pour te punir sans doute, tu ressens, tu souris, taré dans sa camisole de force, tu subis, tu le veux bien, tu te dis que tu le mérites, tu te perds, tu assumes, tu finis toujours par te faire frapper, parce que tu veux qu'ils partent, parce que tu choisis les mauvaises personnes, parce que tu as l'habitude maintenant. (06) La drogue dans tes veines une fois de temps en temps, tu te cures, tu replonges, encore et encore, tu t'en sors mais tu te détruis, le sang teinté de noir à cause de la merde que tu injectes, tes veines trop bleues que tu as peur de voir totalement défoncés à force.  (07) T'as un petit frère de cinq ans, il venait te voir tout le temps quand t'étais à l'école militaire, parce que t'étais son modèle que t'es toujours son modèle et que tu lui manquais, tu peux pas nier, il te manquait aussi, parce qu'il était une partie de toi, une partie pure et douce, tout ce que t'étais plus là-bas. (08) C'est ta mère qui t'a envoyé en École militaire, parce que tu n'étais plus gérable, parce que tu désolais tout le monde, puis tes parents ont déménagé sans te le dire, t'as pété un câble, t'as frappé un autre élève et t'as insulté ton sergent-chef, renvoyer, retour à l'envoyeur, nouvelle ville, Philadelphie, puis t'as été jugé inapte à aller dans l'armée officiellement à cause de ton stresse post traumatique, trop dangereux, pour eux et pour toi.  (09) Ta chambre décorée sobrement par ta mère, bureau, lit deux places, des tentures qu'elle fait elle même avec le dessin que tu avais sur ta couverture de naissance du noir, avec un "babe you look so good" dessus, des coussins, la perfection, elle voulait que tu te sentes bien. (10) Parfois tu vois des trucs volés dans ta chambre, quand une personne s'y pose pour fumer et qu'elle se prend une chaussure ou du maquillage, ça t'a toujours intrigué, mais t'a jamais cherché plus loin, tu foutais juste un carton devant la porte des voisins avec les affaires balancées, sauf un sweatshirt, t'as cru qu'il était à toi, sauf que quand tu l'as mis ce n'était pas ton odeur, c'était plus masculin, une odeur de menthe avec une odeur de clope, ça t'a rassuré, mais ça, tu l'as pas rendu.  (11) T'écoute de la musique, de l'indie, un peu de tout en vrai, et tu danses, tu danses dans ta chambre avec la musique à fond, parfois même un striptease pour quelqu'un de pas si imaginaire qui te regarde toujours par sa fenêtre, ça tu le sais pas, mais tu danses, parce que ça te défoule, parce que ça te détend, parce que tu es toi et que parfois les cicatrices te font mal à cause du frottement de ton haut sur ta peau. (12) Tu pleures, souvent, après un cauchemar, parce que c'est trop, y a toujours quelqu'un qui vient te voir, tu s plus au moins réticent mais tu laisses faire, parce que tu as besoin de ne pas être seul, t'évacue un peu trop, t'en viens à te blottir contre ton père pour lui supplier de te faire oublier, les antidépresseurs que tu refuses de prendre, les calmants, tu s un enfer pour eux quand le noir s'étend sur le monde. (13) Tu regardes parfois en face, pour voir ce gars un peu trop blond à l'air trop parfait et ça t'énerve, parce que tu sais que tu es loin de lui ressembler, que tu seras jamais comme lui, parce que tu es trop perturbé, trop fatigué, parce que tes cernes témoignent de tes nuits agitées. (14) Ta marque d'âme, t'as longtemps cru que tu n'en avais pas, jusqu'à ce qu'on te dises qu'elle était drôle, dans ta nuque, t'oublis même ce qu'elle dit, tu veux pas vraiment savoir, advienne que pourra n'est-ce pas, tu sais juste que t'as une cicatrice juste en dessous, pour changer n'est ce pas ? (15) Perdu dans ta propre vie t'enchaînes les cigarettes comme si t'en avais besoin pour survivre, tu bois à la bouteille et laisse dégouliner l'eau sur le côté de ta bouche, eau froide qui glisse jusqu'à ta clavicule, t'es un sauvage, un sauvage qui se laisse tuer, manipuler, t'es un sauvage sans rage.  
   
   
idée de lien ;

idée de lien ;

idée de lien ;

idée de lien ;

idée de lien ;

idée de lien ;

idée de lien ;  





Dernière édition par Milo Weaver le Ven 23 Juin - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
message posté : Ven 23 Juin - 1:37


lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz

lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
 
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz

lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz

lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
 
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz



Dernière édition par Milo Weaver le Ven 23 Juin - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
message posté : Ven 23 Juin - 1:37


lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz

lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz
 
lyrics/name.
this is where all of your shipper/request info will go!!
© bangerz



A vous ! JE CHERCHE DE TOUT FAITES VOUS PLAISIR
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
message posté : Lun 26 Juin - 17:14


m'oublie pas bg
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
message posté :


Revenir en haut Aller en bas
 

Page 1 sur 1


Outils de modération
 
Sauter vers: