AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


avatar
THE FEELINGS I’VE BEEN RUNNING AWAY FROM

à philadephie depuis : 22/06/2017

pétales tombées : 20

fleurs cueillies : 44


pseudo, prénom : Tetel

faceclaim : Josh Rowley

crédits : .sparkle


occupation : uc


supermarket flowers' files
marque d'âme: UC
animal totem: Un raton laveur
fleur préférée: UC
message posté : Ven 30 Juin - 1:52



   


Twins Brothers


Starbuck, le repère des drogués à la caféine, aux cookies et au wifi gratuit. Maksim regarde la barista se dépêcher de faire son travail, tout en jetant un coup d'œil au grand tableau derrière avec les différentes boissons aux choix dans le café. Il y a déjà un peu de monde et pourtant, nous sommes samedi matin. Maksim a réussi à sortir son frère de son lit et à le traîner ici. Lui offrir le petit-déjeuner, c'était tout ce qu'il avait trouvé pour essayer de se faire pardonner pour ses sorties nocturnes. Ce matin, il n'avait pas eu le courage, surtout la force d'aller courir pour profiter de la fraîcheur de l'aurore. La chaleur avait envahi la ville depuis quelques jours et parfois, c'était intenable, heureusement que les jumeaux avaient eu la bonne idée d'installer la climatisation chez eux. D'ailleurs, en ce moment son moral était au plus bas, mais il se forçait à ne rien laissait paraître. Pour ses amis, ses fans, mais surtout pour son frère, même s'il savait qu'il n'était pas dupe. Il savait que quelque chose n'allait pas dans sa vie, on ne rentre pas tous les soirs après avoir consommé de la drogue, du jour au lendemain. Dire qu'il croyait pouvoir s'en passer, mais maintenant, c'était quotidien. Il lança un regard vers son frère à travers ses lunettes de soleil, qu'il n'avait pas mises pour cacher le fait qu'il est guitariste dans un groupe de rock connu, non, c'était pour cacher ses yeux rougis par la fatigue et la drogue. Oublier, avec la drogue, ce n'était peut-être pas une bonne idée. Il se passa une main dans les cheveux tout en mordant sa lèvre, en pensant un instant à cette fille.

Une fois, le dernier client servis devant lui, Maks sort de sa rêverie et s'avança vers le comptoir pour commander. Maks commanda son café glacé préféré, ainsi qu'une pâtisserie et se retourna vers son frère : « Dimi, tu veux quoi ? » Il le sait très bien, il ne parlera pas à la serveuse, même si elle lui offre son plus sourire. Il ne peut s'empêcher alors de lui offrir le sien au passage. Il aime bien ça, plaire aux autres, surtout aux jolies femmes et la serveuse était jolie. Celle-ci toujours avec son sourire charmant leur demande leurs prénoms et Maksim s'emploie alors à lui épeler son prénom, parce qu'il n'est pas commun dans ce pays et qu'il en assez de voir son prénom massacré une fois sur deux.
Une fois la commande passée, il se met sur le côté pour attendre ses boissons. « Tu veux aller quelque part après ? J'sais pas au ciné ? Y a pas un nouveau star wars qui est sorti ? » Le blond, il n'y connaît rien en sortie cinématographique pour cette saga, mais il sait que son frère est très friand de celle-ci. Ça lui ferait du bien de faire quelque chose avec son frère jumeau, même si c'est pour regarder des jedi combattre, il s'en fout si pour un moment, il se sort de la tête ses yeux le regardant. Lorsque les gobelets arrivent, Maks sort de sa poche sa main, il la regarde, un instant trembler, révélant son manque, il attrape son gobelet, priant pour que son frère ne s'inquiète pas pour si peu.
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
message posté : Sam 1 Juil - 1:46



   


Twins Brothers


Samedi matin, les volets qui s'ouvrent doucement pour te réveiller, la lumière du jour qui envahit la pièce alors que sa voix résonne en écho dans ton esprit encore ensommeillé, embrumé. Tu ouvres péniblement les yeux avec l'impression d'être encore épuisé, encore fatigué, avec l'impression que la moindre lumière, le moindre bruit te vrille le crâne, la sensation d'être à bout de force, sur le point de t'écrouler, encore, tu le sais de toute façon, que tu ne tiendras pas la journée, qu'à un moment ou un autre tu t'écrouleras, ou tu t'endormiras, peu importe l'endroit, mais comme toujours tu as préféré cacher ça et sourire à ton frère, sourire à sa proposition de t'offrir le petit déjeuner avant de rejoindre le salle de bain pour te préparer.
Devant le miroir tu restais bloqué un instant face à l'inconnu qui te fixait, identique à toi et différent à la fois, les cernes sous les yeux, marquées plus que jamais, l'impression d'avoir traversé l'enfer, à peine l'ombre de ce que tu avais été, tu te détestais.

De fait l'enfer, tu connaissais, tu l'avais traversé, pas une, pas deux mais des milliers de fois depuis des mois, chaque nuit comme une sempiternelle routine, des heures passées à attendre sur le canapé, des heures passées à regarder le mur en face de toi, à caresser distraitement le chat, incapable de te concentrer sur autre chose que sur l'attente, regardant silencieusement les secondes, les minutes et les heures s’égrainer dans une lenteur sans fin, avant d'entendre la porte claquer tard dans la nuit, ou peut-être tôt le matin.
Triste, triste routine qui s'était installée entre vous, même pas besoin de regarder ses yeux ou de lui demander, il y avait bien longtemps déjà que tu avais renoncé à le voir sobre, tu avais fini par t'habituer, à l'attente, à la peur, à la drogue, tu avais fini par t'habituer à passer la suite de la nuit à rester près de lui, tu lui disais toujours que ça irait, qu'il s'en sortirait, tu le disais machinalement mais tu avais aussi cruellement conscience qu'il ne te croyait probablement pas, pas plus que tu ne te croyais pas.
Tu étais juste là, obligé de regarder ton frère jumeau, la moitié de toi, se noyer, tu étais juste là, toi qui avait toujours été le plus faible, le plus fragile des deux obligé de lutter pour le maintenir à la surface, obligé de cacher, de mentir pour lui, tu savais que ce n'était pas la solution, tu savais qu'en toute objectivité tu aurais dû l'interroger, tu aurais dû le dénoncer, mais les choses n'avaient jamais été comme ça entre vous et peut-être que votre relation n'était pas saine, peut-être que vous vous entraîniez mutuellement vers le fond mais les choses ne fonctionnaient pas ainsi entre vous, tu ne l'interrogeais pas, tu ne le dénonçais pas, tu essayais juste d'être là, tout comme il ne t'avait jamais interrogé sur les origines de ta phobie sociale, tout comme il n'avait jamais raconté à vos parents la gravité de ton état, il était juste là, se faisait passer pour toi dans de rares cas et la plupart du temps, parlait pour toi, comme à cet instant précis au Starbucks, alors que tu cherchais déjà en toi la force de commander et où il s'est tourné vers toi pour te demander ce que tu voulais, parfaitement conscient de l'angoisse que tu ressentais déjà par le simple fait d'être hors de chez toi.

« Un thé glacé frappé et un muffin cheesecake s'il te plait »

Tu t'étais appliqué à parler à voix basse, les yeux baissés et les mains enfoncées dans les poches de ton sweat trois fois trop large pour toi que tu refusais de quitter malgré la chaleur, pour éviter que la serveuse ne s'imagine que tu t'adressais à elle, tu voulais juste récupérer votre commande et aller vous asseoir loin des regards

« Tu veux aller quelque part après ? J'sais pas au ciné ? Y a pas un nouveau star wars qui est sorti ? »

La voix de Maksim te sorti à nouveau de tes pensées, t'arrachant un sourire malgré toi, il était définitivement le seul à avoir toujours su comment te parler, comment capter ton attention en quelques instants, le seul à avoir la clef de l'énigme que tu étais

« Non y a pas de nouveau Star Wars en ce moment mais y a toujours Wonder Woman, je crois, je sais que c'est DC, pas Marvel mais...»

La suite de ta phrase est restée suspendue alors que tes yeux dérivaient sur les mains de ton frère, tu te doutais qu'il aurait aimé que tu ne remarques pas le tremblement, tu te doutais qu'il aurait aimé que tu ne relèves pas, que tu gardes ton constat pour toi mais il savait aussi que tu ne le ferais pas, tu avais toujours remarqué les détails, ce que personne d'autre autour de toi ne voyait, et surtout, tu avais toujours été beaucoup trop doué pour t'inquiéter.

« T'es sûr que ça va Maks? »
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas

avatar
THE FEELINGS I’VE BEEN RUNNING AWAY FROM

à philadephie depuis : 22/06/2017

pétales tombées : 20

fleurs cueillies : 44


pseudo, prénom : Tetel

faceclaim : Josh Rowley

crédits : .sparkle


occupation : uc


supermarket flowers' files
marque d'âme: UC
animal totem: Un raton laveur
fleur préférée: UC
message posté : Lun 3 Juil - 22:45



   


Twins Brothers
Il écoute attentivement la réponse de son frère tout en scrutant distraitement l'avancement de leur commande. Quand son frère parla de Wonder Woman, il pivota la tête vers celui-ci, intéressé. Il est alors interrompu par la serveuse qu'il leur apporte leur commande. Saisissant son gobelet essayant de maîtriser son tremblement. Sa question résonne dans sa tête. Est-ce que ça va ? Maks est tiraillé entre lui dire que tout va bien et lui dire la vérité. Il ne sait pas, il ne sait plus. Ce qu'il a fait il y a quelques mois plus tôt est resté ancré dans son cerveau, il aurait espéré pouvoir oublier. Mais il ne peut décidément pas. Ce jour-là, il n'avait vraiment pas fait les bons choix et il en payait maintenant chaque jour les conséquences. Sa main tremblante, il l'avait vu, il ne pouvait pas lui cacher, sa dépendance à la drogue. Il se sent coupable, d'avoir cédé hier soir. Mais pour un temps court, il se sent mieux, il se sent vivant. « Ça va, c'est juste que... » Il laisse sa phrase en suspens réfléchissant un instant à ce qu'il pouvait, lui dire. Ici, il était évident qu'il ne pouvait pas avouer avoir laissé une pauvre fille mourir dans une chambre d'un motel, devant autant de témoins.
Se sentant un peu observé et sachant que son frère n'était pas à l'aise avec cela, il lui indiqua une table au fond du café où ils pourraient discuter tranquillement. Une fois assis, le blond retira le couvercle de sa tasse pour y verser du sucre et décida de lui répondre en même temps. « J'arrive pas à trouver une nouvelle mélodie, pour une nouvelle chanson. » C'était vrai, il n'avait pas touché à sa guitare depuis au moins plus d'une semaine. Son envie de composer, c'était envolé et tout ce qu'il avait réussi a gratté sur sa guitare, n'était autre que pour lui, mauvais. Il remit le couvercle et bu une gorgée, le froid lui fit un bien fou. « Je crois que l'inspiration, m'a quitté. » Il rit, en passant une main dans ses cheveux blonds, il n'avait jamais connu ça. C'était bien la première fois de sa vie, depuis qu'il avait commencé à composer. Bien sûr, au début, ce n'était pas fameux, mais il avait toujours eu l'envie de jouer de son instrument pour s'améliorer et pouvoir faire mieux. Dans sa tête, il se compare avec un écrivain qui n'arriverait pas à surmonter la page blanche. La caféine calma un peu son envie et le détendit un peu, bien qu'il ait toujours cette envie dans un petit coin de son cerveau.
Il s'attaqua à son muffin qu'il avait commandé et il se rappela qu'il n'avait pas répondu à son frère en rapport au cinéma. « Moi, ça me dit bien Wonder Woman, elle est sexy, même si c'est pas un Marvel. » Il lança un grand sourire à son frère, content de lui avoir proposé ce petit rendez-vous. Son frère le connait bien, même presque trop bien.
© Frimelda, sur une proposition de © Blork
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
message posté :


Revenir en haut Aller en bas
 

Page 1 sur 1


Outils de modération
 
Sauter vers: